Consty Eka encourage l’initiative

Le roi de la télévision a gratifié d’un bon point l’édition qui vient de s’achever.

 

Parmi les nombreux invités qui ont tiré un coup de chapeau aux responsables des brasseries du Cameroun pour l’initiative Mutzig Star et surtout la bonne organisation de l’édition 2010, figure bel et Bien Consty Eka, le nouveau conseiller du Pdg du Groupe Canal 2 international et coordonateur de Canal Info. Face au succès que l’évènement qui s’est déroulé au Castel Hall vendredi 19 novembre 2010 a connu, ce Camerounais le plus médiatisé dans les années 1990 n’a pas caché son émotion.

« Je suis visiblement satisfait de ce qui s’est passé. J’ai trouvé la compétition très bien, et c’est ma favorite qui a gagné. La compétition était magnifique.» a-t-il affirmé à la fin de la cérémonie. Pour le professionnel de la communication qui tient à encourager les brasseries du Cameroun dans la promotion de la culture camerounaise, des œuvres comme Mutzig Star sont a encourager et à pérenniser.

 

 


Bisso Solo : « Ce sacre d’aujourd’hui doit lui donner la force et le courage de se battre »

L’artiste musicien, présent à la finale de la compétition Mützig Star 2010 revient sur les qualités du vainqueur, Karine Amy, et lui prodigue quelques conseils pour la suite de sa carrière.

Quelle est votre appréciation de cette Finale Mützig Star 2010 ?

Je suis très ému parce que ça montre à quel niveau le Bikutsi est entrain de battre son plein dans la culture Camerounaise. Ca montre à quel niveau aujourd’hui on ne triche plus avec le public. Le public sait reconnaitre ce qui est bien, le public sait reconnaitre la musique qui représente le Cameroun, c’est pour cela que je suis très ému. Celle qui a gagné aujourd’hui, elle a mérité, elle A beaucoup travaillé depuis des années, elle a du talent, elle a tout ce qu’il faut pour représenter la musique Camerounaise.

A votre avis, qu’est ce qui a démarqué Karine Amy des autre candidats ce soir ?

Déjà, elle avait une très bonne prestation scénique, elle a également un énorme talent en guitare. Elle a fait ce que je crois deux ou trois guitaristes ne peuvent pas faire à son âge. Réussir à interpréter l’un des plus grands guitaristes du Cameroun, le feu Zanzibar qui est décédé depuis 15 ans aujourd’hui, le faire avec un spectacle qui a accompagné, avec toute la technique. De plus, on l’a fait jouer avec une guitare qui était déréglée, elle l’a senti pendant qu’elle faisait son spectacle, elle a commencé à accorder sa guitare devant le public en faisant à la fois son spectacle, sans arrêter la musique, sans se sentir froissée, c’est du professionnalisme haut de gamme.

Jeune comme elle est, Karine Amy peut-elle compter sur vous, ses pères pour l’encadrer dans cette voie qu’elle a choisie ?

C’est justement pour ça que je suis allé au podium l’embrasser, la porter, parce que c’est une petite fille que j’ai vu grandir. Quand elle apprenait la guitare je la voyais. Son père c’est un très grand guitariste, un professeur de musique. Il n’a pas de garçon, il a commencé à apprendre à jouer à sa fille pour léguer se qu’il connait. Son père étant en Angleterre aujourd’hui, je crois que s’il a regardé la télévision, il doit être l’homme le plus heureux car il a réussit son pari. 

Lorsque vous la regardé évoluer, cela vous rappelle-t-il vos début dans la musique ?

Effectivement, tout de suite on revoie les débuts, on revoie comment on a commencé, comment on a triomphé au milieu des grands. Aujourd’hui on est devenu ce qu’on est, je sais que Karine également sera comme nous autres.

Vous avez connu un parcours riche en succès, si vous aviez un conseil à donner à Karine, ce serait lequel ?

Je lui dirais qu’elle n’est qu’au début de sa carrière. Ce sacre d’aujourd’hui doit lui donner la force et le courage de se battre pour faire dix fois ce qu’elle a fait aujourd’hui. Elle n’est qu’au début, elle a un long chemin à faire, elle a tous les camerounais derrière elle, elle a tout le monde entier qui va l‘observer, qui va l’écouter, alors qu’elle travaille de plus en plus pour satisfaire ce public.

A Mützig communion

The sounds and colours that prevailed on the occasion of the grand MÜTZIG STAR finals didn’t leave many on their seats. The performances of the four finalists to that of the guest stars derived from the old and new generation (Ekambi Brillant, Sanfan Thomas, Ndedi Eyango, Petit Pays and K-Tino) didn’t leave the invited guests indifferent.

This to the point that certain “haut cadres” of Les Brasseries du Cameroun” couldn’t remain on their seats. Like kids in joy, they repeated the lyrics of the artists on stage, stood up from their chairs and yelled with joy and satisfaction.

Friday 19th November will remain as a day where the hierarchy of Les Brasseries du Cameroun communion with its employees and MÜTZIG fans.

 

 

Item 11 for the finals

The 2010 finals of the MÜTZIG STAR competition held at the Castell hall this November 19th 2010 began by 8pm with the arrival of the invitees. These were agreeably surprised by the warmth welcome received from the hostesses present at the entrance.

Every invited guest was given a bottle of MÜTZIG or Malt-up to quench his/her thirst on this hot evening.

This was in prelude of the chewable which were later on served on the red carpet. Various types of fries were served to the delight of the audience. Matching up the red carpet into the hall, the invitees met well decorated tables with MÜTZIG bottles, Malt-ups of different varieties and of course the fries which were served continuously through out the evening. The combination of these fries to the MÜTZIG beer and prevailing music made an invited guest exclaim: “The castell hall is the place to be”

Karine Amy remporte la finale de Mützig star 2010

Sa victoire a été la plus unanime de toutes les éditions de Mutzig star. Son talent a parlé en sa faveur. Le vendredi 19 novembre 2010, devant les membres de sa famille, du jury et du public, elle a su briller de mille feux à Douala. Elle termine à la tête de la compétition avec une moyenne de 17. Soit 3 points de plus que Patrick Beckar qui s’est contenté de la 2ème place.

Le fait marquant ici étant qu’elle remporte une compétition qui existe depuis sa venue au monde Elle qui est âgée de 20 ans, gagne ce concours de la musique vieux de 20 ans d’âge. L’honneur est revenu à André Siaka, directeur général des Brasseries du Cameroun. Elle a reçu des mains d’André de ce dernier un trophée, un chèque d’un montant d’un million de cfa, et la magnifique clé de la Toyota Yaris mis en jeu.

Son poursuivant direct, Patrick Bekar, repart avec un chèque de 750.000 francs cfa. Sheno qui arrive en 3ème position avec une note de 13, 41, empoche un chèque de 500.000 francs cfa. Dany Muna clôture la marche avec un total de 13,19 points

Il empoche un chèque de 400. 000 francs cfa. Tous ces candidats ont également bénéficié de nombreux autres lots. C’est dans l’ambiance de joie  de vivre que le rideau de la 20ème édition de Mützig Star s’est refermé à Douala.