La joie de vivre à Bonabéri

Les Habitants de Bonabéri et des environs ont répondu présents lors des présélections du concours Mützig Star dans leur quartier ce Vendredi 17 juin.

Un public participatif, réactif et surtout heureux de partager ces moments de joie en compagnie de leur bière préférée : La bière Mützig.

Les jeux concours, les prestations très appréciées des artistes invités (Dina Michou et Martino Ngalle) et des candidats du jour ont été les points saillants de cette soirée Mützig Star à Bonabéri.

 

 


Les heureux élus du jour

La première production MUTZIG STAR du district vente et marketing IV a eu lieu ce vendrediI 17 juin 2011 dans le secteur 21 au lieu dit Entrée Matango chez le client KEMTI.

Vingt candidats étaient inscrits et à l’issu de la compétition, 03 (trois) ont été retenus. Ci - dessous les noms des trois meilleurs du secteur 21:

 

NOM

NOTE OBTENUE

RANG

MOUYOMBON EBONGUE RUTH

14

1ère

CHOUTNGOU PIERRE

13, 83

2ème

KEN SAMUEL SHELLA

11, 83

3ème

 

Guillaume Tell et les Buldozerines électrisent les consommateurs de Mützig

Guillaume Tell et les Buldozerines électrisent les consommateurs de Mutzig
Le parrain des filles dodues était l’invité de la 6ème étape des présélections de Mutzig Star à Bépanda Tonnerre.
Le suspense a tenu jusqu’à la fin de la première vague de prestation des artistes candidats où La Tigresse, l’une des présentateurs de la 6ème étape des présélections de Mutzig Star dévoilent le nom de l’artiste invité pour soutenir les candidats de Bépanda.
Après un long exposé d’indices pour permettre à la centaine de consommateurs de Mutzig présents sur le lieu de spectacle de savoir de qui il s’agit, Guillaume Tell apparaît enfin avec ses cinq « buldozerines », ces femmes dodues avec lesquelles, il a constitué son label. Le chanteur monte sur la scène et appelle chacune de ses protégées à son tour pour des démonstrations.
Très lestes malgré leurs kilos impressionnants, elles ont secoué les fesses,   sautillé,  dansé,  animé…
Certains consommateurs très excités par ces démonstrations sensationnelles ont brûlé d’envie de rejoindre la scène. Et ils ont eu leur chance, sauf que la partie de danse à laquelle ils ont été confrontés face aux Bulldozerines était méphistophélique à limite.
Le parrain des filles dodues était l’invité de la 6ème étape des présélections de Mutzig Star à Bépanda Tonnerre.
Le suspense a tenu jusqu’à la fin de la première vague de prestation des artistes candidats où La Tigresse, l’une des présentateurs de la 6ème étape des présélections de Mutzig Star dévoilent le nom de l’artiste invité pour soutenir les candidats de Bépanda.
Après un long exposé d’indices pour permettre à la centaine de consommateurs de Mützig présents sur le lieu de spectacle de savoir de qui il s’agit, Guillaume Tell apparaît enfin avec ses cinq « buldozerines », ces femmes dodues avec lesquelles, il a constitué son label. Le chanteur monte sur la scène et appelle chacune de ses protégées à son tour pour des démonstrations.
Très lestes malgré leurs kilos impressionnants, elles ont secoué les fesses,   sautillé,  dansé,  animé…
Certains consommateurs très excités par ces démonstrations sensationnelles ont brûlé d’envie de rejoindre la scène. Et ils ont eu leur chance, sauf que la partie de danse à laquelle ils ont été confrontés face aux Bulldozerines était méphistophélique à limite.

Martine Dzeitchié Djambou: « Je suis confiante pour les prochaines étapes »

La gagnante de la 6ème étape des préliminaires de Mützig Star à Bépanda Tonnerre s’exprime après sa victoire.

Quel sentiment après cette victoire à l’étape des présélections au concours Mützig Star de Bépanda ?

Ca me donne un punch, ça me donne vraiment du courage ! Vous savez, il y a tellement de candidats que quand on arrive devant les gens, on finit par perdre un peu la confiance en soi. Mais, à la fin, j’ai repris confiance en moi et maintenant, je pense que ça va aller. Maintenant, j’ai le courage pour avancer.

Qu’est-ce qui à votre avis a fait votre force aujourd'hui ? Comment vous vous êtes préparé pour cette épreuve ?

Ce n’est pas aujourd’hui que je me suis préparée pour cette épreuve. En fait, c’est depuis trois ans que je prépare cette compétition. Depuis les One Face, je me suis rendu compte qu’à Mützig Star, il règne une grande transparence et je me suis dit, pourquoi pas y aller tenter ma chance comme les autres et voir ce que ça peut donner. Et vraiment, je voudrai bien que Dieu soit avec moi.

Vous êtes seulement à votre première participation. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ?

Oui, c’est la première fois que je participe. Vous savez, il a fallu du temps pour prendre ce courage, parce que c’est du live quand même et non du play-back. Ce n’est pas facile en tout cas.

Vous avez focalisé votre message sur le mensonge téléphonique, pourquoi ce thème là. En avez-vous souvent été victime ?

Vous savez, aujourd’hui avec le téléphone portable, il y a trop de mensonges dehors. C’est vraiment grave. Personne n’en est exclu. En plus, il y a plein d’hommes qui, quand ils achètent le téléphone à une femme, ils lui mettent la main au cou à chaque fois qu’elle reçoit un appel. Je demande aux hommes d’arrêter avec cela. Qu’ils m’excusent, je ne dis que la vérité. C’est un problème quotidien, cela se passe tous les jours dans les couples et partout dans le monde.

Maintenant que vous êtes vainqueur ici à Bépanda, comment comptez-vous affronter les prochaines échéances de cette compétition qui seront encore plus importantes ?

Je vais bosser, comme je l’ai toujours fait. Je vais tout donner ce que je peux et puis, on verra. Et que le gagnant l’emporte. Je suis confiante. J’ai assez de courage maintenant bien que la scène n’ait jamais été facile pour moi. Quand je suis sur scène souvent, c’est la frousse totale. Mais, aujourd’hui, avec le public qui m’a encouragé, ça fait quand même chaud au cœur et on se dit on peut bien continuer. Je n’ai pas reçu de tomates quand même (rires…)

 

Les femmes dominent le casting de Bépanda Tonnerre

Quatre candidats ont répondu à l’appel de la sixième étape des préliminaires de Mützig Star au quartier Bépanda Tonnerre. Une sélection à dominance féminine composée de trois femmes : Delair Annick Flore Noumé, Martine Djambou Dzeitchie, Ruth Elysée Djonga, contre un seul candidat masculin: Gires Kotié.

Sur la scène, les dames se sont montrées plus déterminées à succéder à Karine Amy, vainqueur de la dernière édition de Mützig Star en déployant toute leur énergie.

C’est fort logiquement que la victoire finale s’est disputée entre elles. Si Martine Djambou, grâce à son « Mensonge téléphonique » a pu se distinguer avec 14/20, la deuxième place a été plus serrée entre Ruth Elysée Djonga 12,5/20 et Delair Annick Flore Noume 11/20.

L’unique candidat masculin Gires Kotié s’est retrouvé loin de la course avec une moyenne de 7/20.