Lucien Bokilo lauréat 2011 nous parle de son aventure Mützig Star

Lucien Bokilo, lauréat de Mützig Star 2011

Mutzig Star me rappelle beaucoup de choses. Ça a été une belle aventure pour moi. J’y suis allé par expérience. Et j’ai ramené de cette aventure, beaucoup de choses, parce que nous avons vécu de très bons moments avec des collègues, ou mieux des concurrents. C’était bien.

Mes meilleurs souvenirs

Le premier, c’est ma qualification pour la finale, parce qu’on était en demi-finale au palais des congrès et franchement, tous les candidats s’étaient préparés. C’était vraiment une compétition, et comme le dit un adage de chez nous : « même le serpent peut se renverser ». On ne savait pas qui devait passer et qui devait rester. Quand je suis passé parmi les quatre, je me suis dit, je vais en finale. J’ai fini quatrième et je pense que j’ai prouvé et je continuerai et grâce au concept Mützig Star, je pense que j’irai un peu plus loin.

Conseils aux candidats de 2012

Comme conseils, je vais tout simplement demander aux potentiels candidats d’être prêts. Franchement, une compétition, ça se prépare. On ne peut pas venir pour une aventure. C’est une compétition, il faut vraiment travailler et venir quand on se sent prêt. C’est une très bonne école. Je salue tous les camerounais, les africains qui s’intéressent à Mützig Star et réveiller encore les prochains candidats de Mützig Star et leur dire, ce n’est pas une aventure, c’est une compétition et ça se prépare. Et je leur souhaite bonne chance.