Duc Z a trouvé son African Mamy

Le King du RnB au Cameroun était bel et bien là au rendez-vous de ce 8 décembre avec les fans de la bière Mützig. Celui que beaucoup découvre encore à travers le petit écran et dont le talent est aussi surprenant qu’envoutant était bien sur les planches pour cette dernière étape de la Caravane phase finale 2012 à Yaoundé. Sa voix suave et sa mélodie ont quasiment déferlé sur public parfois admirateur et reprenait en chœur « Je ne donne pas le lait ». Le refrain de son single qui l’a révélé au devant de la scène nationale mais aussi continentale, avant que « African Mamy » vienne confirmer tout le bien qu’on lui prête.

Accord parfait. Ainsi pourrai-t-on qualifier le contact que le jeune Duc Z a eu avec son public ce soir là, à Yaoundé. Des instant inoubliables, œuvre de la bière Mützig qui rassemble les mélomanes et fait vivre des instant uniques, véritable Joie de vivre du Cameroun.


Mathématik, tel père tel fils !

A chacune de ses sortis, il fait des émules. Mathémarik de Petit Pays, le digne fils de son père comme il aime bien à e préciser en référence à Petit Pays Rabba Rabbi, est une véritable bête se scène. Il l’a encore démontré lors de sa dernière sortir avec la bière Mützig à Yaoundé. Mathématik est venu soutenir les huit finalistes de la caravane phase finale de la compétition Mützig Star édition 2012.

Pendant plus de vingt cinq minutes Mathématik a passé ses meilleurs titres en revu. De « tromper tromper » à « Serre le fort », en passant par « soudé »… Un instant unique saisi par les nombreux fans de Mützig présents. Les chansons reprises en chœur démontrent à suffisance que Mathématik est bien présent dans les cœurs des consommateurs de la bière Mützig de Yaoundé et de toute la région du Centre.

Les 4 finalistes sont connus !

 

Après 4 semaines de challenge intense conduit dans 4 grandes villes du Cameroun, où 8 candidats dynamiques et talentueux se sont affrontés pour décrocher le titre suprême de la compétition, Mützig Star livre enfin les 4 finalistes de son édition 2012.
Après cumul des notes obtenues lors des différentes prestations, additionnées aux votes du public en leur faveur, Aaron Mbi (Müt 2) a totalisé 61,7/80 suffisants pour le hisser à la 1ère place qualificative pour la finale du 15 décembre prochain à Douala. Ghislain Dimaï (Müt 5) a mérité la 2e place avec 61/80 suivi par Kimanuel (Müt 3) grâce à ses 60,2/80. Le 4e méritant aura été Dynastie Le Tigre qui avec une note globale de 59,45, arrache son ticket pour l’ultime affrontement !
Pour 1 million de francs CFA, une Hyundai Accent, la production et la promotion d’un album, les 4 grands finalistes se retrouveront à Douala le 15 décembre 2012 pour rivaliser corps et âme et donner plus que le meilleur d’eux-mêmes ! Bibiaoks, Chouchou Sinclair, Zang Zanyvester et Sergeo Gracias quittent quant à eux définitivement l’aventure !

 

Yaoundé (re) découvre Karyn Beyala

La vainqueur de l’édition 2012 de Mutzig Star a offert un show au fans de Mutzig lors de la quatrième étapes de la caravane phase finale à Yaoundé. C’est avec un sourire en coin, une démarche svelte et une prestation percutante que Karyn Beyala a renoué avec son public de Yaoundé. Elle qui, il y a deux ans remportait la compétition grâce à ce même public qui l’a poussé jusqu’au bout, lui devait bien çà. Avec sa guitare solo qui fait désormais son identité, karyne Beyala a émerveillé le public, reprenant son titre Nyom, les pleurs, celui là même qui l’a porté à la victoire il y a deux ans.

Le temps est passé, et Karyn est devenu plus mature à en juger par sa prestation, la gestion de la foule et le doigté sur les cordes raides de sa guitare encore plus émouvant. Son album, fruit de son travail, a été produit par la bière Mützig et suit actuellement une promotion pour un coût total de 15 millions de nos francs. Un bel exemple de réussite qui inspire les nouvelles Stars Mützig.

Tonton Ebogo égale à lui-même

Il aura particulièrement marqué sa présence sur le podium Mützig ce samedi 8 décembre à Yaoundé. L’auteur du titre à succès « Mama Odile » a fait des heureux. La joie de vivre du Cameroun était donc perceptible et palpable chez ses fans de la bière Mützig qui se sont littéralement déchainés dans un rythme bikut-si relevé qui portait l’empreinte de Tonton Ebogo.

La mélodie cadencée contrastait aisément avec  l’attitude plutôt svelte de  l’artiste à la voix d’ange. Ses danseuses ravageuse n’ont laissé aucun répit au public qui les acclamait sans cesse. Tonton Ebogo a profité de son passage pour rendre hommage au jeunes compétiteurs dont il pense « qu’il ont beaucoup de talent ».