Raphran le Bantou : « J’ai donné à mon public tout ce que j’avais prévu »

Classé troisième à l’issue de la finale Mützig Star, celui qui fut vainqueur à chacune des quatre étapes de la caravane nationale Mützig Star 2013 livre ses ambitions.
Quelle est votre réaction à l’issue de cette finale Mützig Star 2013 ?
Comme je l’ai toujours dit, je preste toujours avec le cœur. Je preste sur scène et pas ailleurs. J’ai donné à mon public ce que j’avais prévu pour eux, l’éternel en a décidé tel que c’est le cas maintenant, tout ce que je peux dire, c’est merci à Dieu, ceux qui sont arrivés avant moi au classement, je leur dis bravo, ils ont été formidables. Cependant, Le Bantou, il est dans la place, il n’a pas de souci.
Vous revenez l’année prochaine ?
Ce qui est sûr, c’est que le Bantou ne revient pas l’année prochaine, il sort son album, purement et simplement. L’éternel m’a gratifié d’arriver jusque-là et pour moi, c’est une bénédiction inouïe.  Pour moi, le talent, ça ne manque pas, être premier quatre fois à Mützig Star, ça n’a jamais été vu et alors tout ce que je peux dire, c’est que mes fans m’attendent très vite. Le Bantou, il arrive bientôt dans les bacs.
Un mot à l’endroit du vainqueur ?
Au vainqueur, je lui dis bravo, il chante super bien, ça a été un plaisir pour moi de faire cette aventure avec lui et j’espère pour lui qu’il aura un super album. Le tout n’est pas de gagner, encore faudra-t-il convaincre après.

Classé troisième à l’issue de la finale Mützig Star, celui qui fut vainqueur à chacune des quatre étapes de la caravane nationale Mützig Star 2013 livre ses ambitions.


Quelle est votre réaction à l’issue de cette finale Mützig Star 2013 ?

Comme je l’ai toujours dit, je preste toujours avec le cœur. Je preste sur scène et pas ailleurs. J’ai donné à mon public ce que j’avais prévu pour eux, l’Eternel en a décidé tel que c’est le cas maintenant, tout ce que je peux dire, c’est merci à Dieu, ceux qui sont arrivés avant moi au classement, je leur dis bravo, ils ont été formidables. Cependant, Le Bantou, il est dans la place, il n’a pas de souci.


Vous reviendrez l’année prochaine ?

Ce qui est sûr, c’est que le Bantou ne revient pas l’année prochaine, il sort son album, purement et simplement. L’éternel m’a gratifié d’arriver jusque-là et pour moi, c’est une bénédiction inouïe. Pour moi, le talent, ça ne manque pas, être premier quatre fois à Mützig Star, ça n’a jamais été vu et alors tout ce que je peux dire, c’est que mes fans m’attendent très vite. Le Bantou, il arrive bientôt dans les bacs.

 

Un mot à l’endroit du vainqueur ?
Au vainqueur, je lui dis bravo, il chante super bien, ça a été un plaisir pour moi de faire cette aventure avec lui et j’espère pour lui qu’il aura un super album. Le tout n’est pas de gagner, encore faudra-t-il convaincre après.

Les fans du Sud-Ouest célèbrent la 2e Hyundai Accent

 

Après avoir franchi toutes les étapes de la compétition, Aaron Mbi a enfin décroché le sésame suprême : un trophée, une voiture, un million de Franc Cfa, la production et la promotion d’un album. Mais le 13 décembre au Castel Hall de Douala, lieu abritant la finale, la célébration a été plus que royale.
Cris, larmes, prières, embrassades, chants… étaient au rendez-vous. Plusieurs fans venus de Tiko et Buea pour témoigner leur soutien au candidat aveugle, ont trouvé leurs efforts payant. « As God decided, the winner is still from the South-West region », scandaient-ils en arrosant le véhicule (Hyundai Accent) neuf de bière Mützig.
Même Kimanuel, le précédent vainqueur a béni cette victoire et a surtout manifesté un indéfectible soutien de solidarité à son camarade et ancien rival. Avant et après la remise de la clé et du trophée au vainqueur de l’édition 2013. « This victory shows that the South-West region is powerful and the new car, is still our », a fait savoir un fan très zélé qui l’accompagnait. Ashu Cynthia, la compagne du vainqueur qui était toute en larme n’a cessé de bénir Dieu et remercier Les Brasseries du Cameroun. « We were expecting that He will win and bring back these prizes in the South-West region », a-t-elle confié.
En attendant la cérémonie de remise officielle du véhicule, les fans de la région du Sud-Ouest pavoisent.

Bien plus que la victoire d’un seul individu, le sacre du candidat Aaron Mbi, a été célébré comme la victoire de la région qu’il représentait.


Après avoir franchi toutes les étapes de la compétition, Aaron Mbi a enfin décroché le sésame suprême : un trophée, une voiture, un million de Franc Cfa, la production et la promotion d’un album. Mais le 13 décembre au Castel Hall de Douala, lieu abritant la finale, la célébration a été plus que royale.


Cris, larmes, prières, embrassades, chants… étaient au rendez-vous. Plusieurs fans venus de Tiko et Buea pour témoigner leur soutien au candidat aveugle, ont trouvé leurs efforts payant. « As God decided, the winner is still from the South-West region », scandaient-ils en arrosant le véhicule (Hyundai Accent) neuf de bière Mützig.

 

Même Kimanuel, le précédent vainqueur a béni cette victoire et a surtout manifesté un indéfectible soutien de solidarité à son camarade et ancien rival. Avant et après la remise de la clé et du trophée au vainqueur de l’édition 2013. « This victory shows that the South-West region is powerful and the new car, is still our », a fait savoir un fan très zélé qui l’accompagnait. Ashu Cynthia, la compagne du vainqueur qui était toute en larme n’a cessé de bénir Dieu et remercier Les Brasseries du Cameroun. « We were expecting that He will win and bring back these prizes in the South-West region », a-t-elle confié.

 

En attendant la cérémonie de remise officielle du véhicule, les fans de la région du Sud-Ouest pavoisent.

Du show jusqu’à la fin !

Lors de la finale nationale, la plupart des artistes présents ont presté avec brio pour  le plus grand bonheur des fans.
Takam II, Stypak Samo, Duc-Z, Dynastie Le Tigre, Dina Michou, Annie Anzouer et Belka Tobis se sont succédés sur le podium le vendredi 13 décembre au Castel Hall. Mais pour formalité, chacun d’entre eux a apporté un ingrédient « spécial » pour mieux agrémenter le show.
D’abord le groupe Takam II, présent pour la première fois à Mützig Star 2013, a ambiancé avec un rythme très traditionnel que tous ont apprécié.  S’en est suivi Stypak Samo avec son titre folklorique « Shi me mi » qui a, comme toujours, fait vibrer. Le rappeur Duc-Z et son « lait » a accroché même les plus vieux qui le suivaient en chœur pendant sa prestation. La température est restée haute avec Dina Michou qui dans son flow en langue duala a réussi à faire monter des fans sur le podium pour danser avec lui.
Dynastie Le Tigre n’était pas en reste avec son désormais combat-danse très acclamé. Même l’orchestre national de Les Brasseries du Cameroun, la Brass Fusion Band, a emporté le public avec des reprises très réussies qui ont également fait mouvoir hommes et femmes. Les très charismatiques et respectés Annie Anzouer et Belka Tobis ont clos le show avec des chansons populaires qui ont littéralement mis tout le monde okay.
La finale 2013 du concours Mützig Star aura été mützigement boostée jusqu’à sa fin.

Lors de la finale nationale, la plupart des artistes présents ont presté avec brio pour  le plus grand bonheur des fans.


Takam II, Stypak Samo, Duc-Z, Dynastie Le Tigre, Dina Michou, Annie Anzouer et Belka Tobis se sont succédés sur le podium le vendredi 13 décembre au Castel Hall. Mais pour formalité, chacun d’entre eux a apporté un ingrédient « spécial » pour mieux agrémenter le show.

 

D’abord le groupe Takam II, présent pour la première fois à Mützig Star 2013, a ambiancé avec un rythme très traditionnel que tous ont apprécié.  S’en est suivi Stypak Samo avec son titre folklorique « Shi me mi » qui a, comme toujours, fait vibrer. Le rappeur Duc-Z et son « lait » a accroché même les plus vieux qui le suivaient en chœur pendant sa prestation. La température est restée haute avec Dina Michou qui dans son flow en langue duala a réussi à faire monter des fans sur le podium pour danser avec lui.

 

Dynastie Le Tigre n’était pas en reste avec son désormais combat-danse très acclamé. Même l’orchestre national des Brasseries du Cameroun, la Brass Fusion Band, a emporté le public avec des reprises très réussies qui ont également fait mouvoir hommes et femmes. Les très charismatiques et respectés Annie Anzouer et Belka Tobis ont clos le show avec des chansons populaires qui ont littéralement mis tout le monde okay.

 

La finale 2013 du concours Mützig Star aura été mützigement boostée jusqu’à sa fin.

Les finalistes malheureux réagissent

Shamikel : « Je resterai dans la musique »
Il a fallu du temps pour être là et je suis très content d’être lauréat Mützig Star 2013. C’est Dieu qui décide et ce qu’il me propose, je l’accepte. L’année prochaine, si je me sens disponible, je vais revenir, ce qui est sûr, c’est que je resterai toujours dans la musique.
Chouchou Sinclair : « Je serai vainqueur l’année prochaine »
Ce que je voudrai dire ici, c’est que je suis très fier de moi et je tiens à remercier Les Brasseries du Cameroun pour cette initiative. L’année dernière, j’étais sixième au classement national, j’avais été éliminé à Yaoundé. Cette année, j’ai dû traverser ce que j’ai baptisé l’Océan Noir qu’était la demi-finale. Pour que j’arrive jusqu’à ce niveau, il a fallu l’aide de Dieu. Je veux remercier le Seigneur tout-puissant et qu’il me donne la force de revenir l’année prochaine pour, pourquoi ne pas relever la tête de la Région du Littoral parce que dans ma tête, Mützig Star de l’année prochaine, c’est pour le Littoral et c’est moi Ebongue Eboa, qui vais soulever le Littoral.

Shamikel : « Je resterai dans la musique »

Il a fallu du temps pour être là et je suis très content d’être lauréat Mützig Star 2013. C’est Dieu qui décide et ce qu’il me propose, je l’accepte. L’année prochaine, si je me sens disponible, je vais revenir, ce qui est sûr, c’est que je resterai toujours dans la musique.


Chouchou Sinclair : « Je serai vainqueur l’année prochaine »

Ce que je voudrais dire ici, c’est que je suis très fier de moi et je tiens à remercier Les Brasseries du Cameroun pour cette initiative. L’année dernière, j’étais sixième au classement national, j’avais été éliminé à Yaoundé. Cette année, j’ai dû traverser ce que j’ai baptisé l’Océan Noir qu’était la demi-finale. Pour que j’arrive jusqu’à ce niveau, il a fallu l’aide de Dieu. Je veux remercier le Seigneur Tout-Puissant et qu’il me donne la force de revenir l’année prochaine pour, pourquoi ne pas relever la tête de la Région du Littoral parce que dans ma tête, Mützig Star de l’année prochaine, c’est pour le Littoral et c’est moi Ebongue Eboa, qui vais soulever le Littoral.