Bandeko et la Brass Fusion Band embrasent le Castel Hall

Pour enclencher la remise des résultats finaux, ils ont repris leur titre « Hein Père » de Stanley Enow qui a levé toute salle et déclenché un tonnerre d’applaudissement.
Vendredi 13 décembre, c’était la fête à Douala lors de la finale du concours Mützig Star 2013. Parmi les prestations les plus appréciées de cette soirée-là, a figuré en bonne place celle de la Brass Fusion Band avec son chanteur principal Bandeko. Alors que l’attente des résultats donnaient du stress, le groupe a été convié à entonner une chanson pour détendre l’atmosphère et c’est le tube du moment « Hein Père » qui a été lancé. En prime, c’est avec André Siaka, président de cette cérémonie que la chanson rap a été entonnée ; ce qui y a ajouté encore plus d’engouement à écouter ladite chanson.
Ce show live a été l’ingrédient idéal pour lever une bonne partie de la salle qui s’est joint au chanteur-rappeur qui est même descendu du podium pour rejoindre le public. Tous ensembles, téléphones et appareils photos en main, reprenaient en chœur le refrain « hein père ».
Le flow qui a duré un dizaine de minute a été suffisant pour chasser la pression et ajouter de la joie de vivre aux personnes distinguées qui ont accepté cette invitation.

Pour enclencher la remise des résultats finaux, ils ont repris leur titre « Hein Père » de Stanley Enow qui a levé toute salle et déclenché un tonnerre d’applaudissement.


Vendredi 13 décembre, c’était la fête à Douala lors de la finale du concours Mützig Star 2013. Parmi les prestations les plus appréciées de cette soirée-là, a figuré en bonne place celle de la Brass Fusion Band avec son chanteur principal Bandeko. Alors que l’attente des résultats donnaient du stress, le groupe a été convié à entonner une chanson pour détendre l’atmosphère et c’est le tube du moment « Hein Père » qui a été lancé. En prime, c’est avec André Siaka, président de cette cérémonie que la chanson rap a été entonnée ; ce qui y a ajouté encore plus d’engouement à écouter ladite chanson.


Ce show live a été l’ingrédient idéal pour lever une bonne partie de la salle qui s’est joint au chanteur-rappeur qui est même descendu du podium pour rejoindre le public. Tous ensembles, téléphones et appareils photos en main, reprenaient en chœur le refrain « hein père ».


Le flow qui a duré une dizaine de minutes a été suffisant pour chasser la pression et ajouter de la joie de vivre aux personnes distinguées qui ont acceptées cette invitation.

Aaron Mbi : « c’est le travail qui paye »

Vainqueur de l’édition 2013 de la compétition, il remercie la marque Mützig pour le changement qui est opéré dans sa vie.
Aujourd’hui vous êtes le vainqueur de Mützig Star 2013. Quelles sont vos impressions ?
Je dis déjà merci à Les Brasseries du Cameroun parce que ça n’a pas été facile; tout le monde était vraiment fort même si plusieurs ont été éliminés. Ça n’a pas été facile mais pour chaque chose, c’est le travail qui paye.
J’ai eu à faire ce que je pouvais faire et les résultats sont là.
Que pensez-vous de tous ces candidats qui ont participé à cette édition et à ceux qui ont pu atteindre cette finale ?
J’ai eu à faire une compétition avec des gens très forts ; je veux de Chouchou Sinclair, de Raphran Le Bantou Shamikel ; de ceux qui ont été éliminés comme Ajame, Basile L’Amour, Felganie, Stella Ngang’s… Toutes ces gens ont du talent. Comme je dis toujours, ne pas être premier ne signifie pas ne pas être le meilleur. Mais pour avoir travaillé avec ces gens, ce n’était pas du bluff ; ils étaient forts et vraiment car quand je me réveillais le matin, je me demandais comment affronter ces personnes. Mais avant tout, il y a Dieu et ce qui s’est passé, aujourd’hui je suis vainqueur en 2013 et je dis à toutes ces gens de ne pas baisser les bras. Quand on est en compétition, on doit être fair-play. Il est vrai qu’il y a des moments difficiles mais le travail paye.
Quel message adressez-vous à Les Brasseries du Cameroun et à la marque Mützig surtout ?
La marque Mützig est une très bonne marque. Ça fait 23 ans qu’elle est dans cet exploit de promouvoir les artistes. Je tiens à les féliciter. Ce n’est pas facile ; beaucoup d’argent à dépenser ; changer la vie de plusieurs personnes ; c’est une très bonne chose. Donc je veux dire qu’aujourd’hui Aaron Mbi a une voiture ; sa propre voiture et ce grâce à Les Brasseries du Cameroun. Donc je leur dis merci et qu’ils aillent de l’avant.

Vainqueur de l’édition 2013 de la compétition, il remercie la marque Mützig pour le changement qui est opéré dans sa vie.


Aujourd’hui vous êtes le vainqueur de Mützig Star 2013. Quelles sont vos impressions ?

Je dis déjà merci à Les Brasseries du Cameroun parce que ça n’a pas été facile; tout le monde était vraiment fort même si plusieurs ont été éliminés. Ça n’a pas été facile mais pour chaque chose, c’est le travail qui paye. J’ai eu à faire ce que je pouvais faire et les résultats sont là.


Que pensez-vous de tous ces candidats qui ont participé à cette édition et à ceux qui ont pu atteindre cette finale ?

J’ai eu à faire une compétition avec des gens très forts ; je veux parler de Chouchou Sinclair, de Raphran Le Bantou Shamikel ; de ceux qui ont été éliminés comme Ajame, Basile L’Amour, Felganie, Stella Ngang’s… Toutes ces gens ont du talent. Comme je dis toujours, ne pas être premier ne signifie pas ne pas être le meilleur. Mais pour avoir travaillé avec ces gens, ce n’était pas du bluff ; ils étaient forts et vraiment car quand je me réveillais le matin, je me demandais comment affronter ces personnes. Mais avant tout, il y a Dieu et ce qui s’est passé, aujourd’hui je suis vainqueur en 2013 et je dis à toutes ces gens de ne pas baisser les bras. Quand on est en compétition, on doit être fair-play. Il est vrai qu’il y a des moments difficiles mais le travail paye.


Quel message adressez-vous à Les Brasseries du Cameroun et à la marque Mützig surtout ?

La marque Mützig est une très bonne marque. Ça fait 23 ans qu’elle est dans cet exploit de promouvoir les artistes. Je tiens à les féliciter. Ce n’est pas facile ; beaucoup d’argent à dépenser ; changer la vie de plusieurs personnes ; c’est une très bonne chose. Donc je veux dire qu’aujourd’hui Aaron Mbi a une voiture ; sa propre voiture et ce grâce à Les Brasseries du Cameroun. Donc je leur dis merci et qu’ils aillent de l’avant.

Mützig Star 2013 : And the winner is Aaron Mbi

 

Le vainqueur de la compétition Mützig Star 2013 est connu. Au terme d’une finale très disputée le vendredi 13 décembre 2013, Aaron Mbi, candidat de la Région du Sud-Ouest a pris le dessus sur ses concurrents, Chouchou Sinclair du Littoral (2ème), Raphran le Bantou du Centre (3ème) et Shamikel de l’Ouest (4e). Le jury constitué de Liliane de Massock, Henry Njoh, Tala Jeannot, Solange Aïcha et Aurélien Onana a attribué au vainqueur une note de 16,06 sur 20 tandis que ses poursuivants obtenaient respectivement 14,27, 14,02 et 13,81.
Après près de quatre participations à la compétition Mützig Star, Cette année s’avère finalement être la bonne pour Aaron Mbi, finaliste notamment lors de deux dernières éditions. Il succède au palmarès, un autre candidat de la Région du Sud-Ouest, Emmanuel Kimbi, alias Kimanuel, vainqueur de l’édition 2012.
La nouvelle Mützig Star est immédiatement repartie du Castel Hall, théâtre de la finale avec une Hyundai Accent, un chèque d’un million de Francs Cfa, en plus de son trophée de vainqueur. Il devra par la suite bénéficier de la production et de la promotion de son premier album. Les autres finalistes ne sont pas rentrés les mains vides. Un chèque de 750 000 Francs Cfa a été remis à Chouchou Sinclair, classé 2ème. Raphran le Bantou est reparti du Castel Hall muni d’un autre chèque d’une valeur de 500 000 tandis que Shamikel, le 4e  s’en tire avec 400 000 Francs Cfa.
Aaron Mbi est ainsi déclaré vainqueur parmi les plus de mille candidats qui ont pris le train au début de la compétition Mützig Star 2013.

Le vainqueur de la compétition Mützig Star 2013 est connu. Au terme d’une finale très disputée le vendredi 13 décembre 2013, Aaron Mbi, candidat de la Région du Sud-Ouest a pris le dessus sur ses concurrents, Chouchou Sinclair du Littoral (2ème), Raphran le Bantou du Centre (3ème) et Shamikel de l’Ouest (4e). Le jury constitué de Liliane de Massock, Henry Njoh, Tala Jeannot, Solange Aïcha et Aurélien Onana a attribué au vainqueur une note de 16,06 sur 20 tandis que ses poursuivants obtenaient respectivement 14,27, 14,02 et 13,81.


Après près de quatre participations à la compétition Mützig Star, Cette année s’avère finalement être la bonne pour Aaron Mbi, finaliste notamment lors de deux dernières éditions. Il succède au palmarès, un autre candidat de la Région du Sud-Ouest, Emmanuel Kimbi, alias Kimanuel, vainqueur de l’édition 2012.


La nouvelle Mützig Star est immédiatement repartie du Castel Hall, théâtre de la finale avec une Hyundai Accent, un chèque d’un million de Francs Cfa, en plus de son trophée de vainqueur. Il devra par la suite bénéficier de la production et de la promotion de son premier album. Les autres finalistes ne sont pas rentrés les mains vides. Un chèque de 750 000 Francs Cfa a été remis à Chouchou Sinclair, classé 2ème. Raphran le Bantou est reparti du Castel Hall muni d’un autre chèque d’une valeur de 500 000 tandis que Shamikel, le 4e  s’en tire avec 400 000 Francs Cfa.


Aaron Mbi est ainsi déclaré vainqueur parmi les plus de mille candidats qui ont pris le train au début de la compétition Mützig Star 2013.

 

André Siaka : « Nous voulons montrer l’image d’un Cameroun qui gagne »

 

Directeur des Brasseries du Cameroun, il donne son appréciation par rapport à la soirée de la finale Mützig Star 2013 qu’il a personnellement présidée ce vendredi 13 décembre 2013 au Castel Hall de Douala.
Quelles sont vos impressions par rapport à l’organisation de cette soirée ?
Je crois que d’année en année, on voit la professionnalisation de l’organisation du spectacle. Je pense que parfois, on a beaucoup de plaisir à voir des jeunes talents devenir encore plus performants. Quand vous disiez tout à l’heure que le 4ème de l’édition 2012 (Dynastie le Tigre) était en train de performer comme une vraie star, vraiment ça fait chaud au cœur. Cette soirée est une soirée vraiment réussie.
En 23 ans, vous avez vécu des émotions particulières à travers ce concours. Au départ, c’était le concours national de la chanson Mützig, aujourd’hui, c’est devenu Mützig Star et depuis cinq ans, vous offrez des voitures, à quoi est-ce qu’on peut s’attendre de plus dans les années à venir ?
Vous savez, le cadeau, n’est que la face visible de l’iceberg.  Ce qu’il y a, c’est de montrer l’image de ce Cameroun qui gagne, l’image de ce Cameroun qui regorge de talents. Demain, ce qu’on leur donnera n’aura pas autant de valeur que ce qu’ils apporteront à l’image du Cameroun. Mais ce qui est certain, c’est que le cadeau s’adaptera à l’environnement et à la qualité du talent.
Qu’est-ce qui vous a particulièrement marqué lors de la prestation de ces candidats ce soir ?
Ils ont montré qu’ils ont du talent. Ce n’est plus simplement de l’inspiration, mais c’est vraiment du travail. Et à côté, il y a des talents qui se sont avérés. Je ne voudrais pas vous dire en ce qui me concerne, pour qui je vote mais je suis certain que le jury a eu beaucoup d’embarras à désigner le vainqueur. Vraiment, il y en a qui m’ont profondément marqué.

Directeur des Brasseries du Cameroun, il donne son appréciation par rapport à la soirée de la finale Mützig Star 2013 qu’il a personnellement présidée ce vendredi 13 décembre 2013 au Castel Hall de Douala.

 

Quelles sont vos impressions par rapport à l’organisation de cette soirée ?

Je crois que d’année en année, on voit la professionnalisation de l’organisation du spectacle. Je pense que parfois, on a beaucoup de plaisir à voir des jeunes talents devenir encore plus performants. Quand vous disiez tout à l’heure que le 4ème de l’édition 2012 (Dynastie le Tigre) était en train de performer comme une vraie star, vraiment ça fait chaud au cœur. Cette soirée est une soirée vraiment réussie.

 

En 23 ans, vous avez vécu des émotions particulières à travers ce concours. Au départ, c’était le Concours national de la chanson Mützig, aujourd’hui, c’est devenu Mützig Star et depuis cinq ans, vous offrez des voitures, à quoi est-ce qu’on peut s’attendre de plus dans les années à venir ?

Vous savez, le cadeau, n’est que la face visible de l’Iceberg. Ce qu’il y a, c’est de montrer l’image de ce Cameroun qui gagne, l’image de ce Cameroun qui regorge de talents. Demain, ce qu’on leur donnera n’aura pas autant de valeur que ce qu’ils apporteront à l’image du Cameroun. Mais ce qui est certain, c’est que le cadeau s’adaptera à l’environnement et à la qualité du talent.

 

Qu’est-ce qui vous a particulièrement marqué lors de la prestation de ces candidats ce soir ?

Ils ont montré qu’ils ont du talent. Ce n’est plus simplement de l’inspiration, mais c’est vraiment du travail. Et à côté, il y a des talents qui se sont avérés. Je ne voudrais pas vous dire en ce qui me concerne, pour qui je vote mais je suis certain que le jury a eu beaucoup d’embarras à désigner le vainqueur. Vraiment, il y en a qui m’ont profondément marqué.