Les candidats (re)découvrent Buea

Afin de mieux se parer pour la compétition, ils ont eu l’opportunité de visiter les plantations de thé de la CTE ; le monument du Cinquantenaire de l’Indépendance et de la Réunification ; et la galerie d’art de Damien Blue.

En prélude aux prestations prévues pour la soirée du 19 octobre 2014, les candidats ont eu droit à une séance touristique béatifiant. Manojo [MÜT 2], Melchi [MÜT 7] et Jean-Didier [MÜT 4] ont pu découvrir les talents cachés de guide de leurs camarades Damien Blue [MÜT 6] et de T-Son [MÜT 5] (candidats représentant la région du Sud-Ouest). Malgré l’absence d’Ajame [MÜT 3], de La Guehoad [MÜT 8] et de Molongo [MÜT 1] (les deux derniers ont été remplacés par leurs proches), l’aventure a été colorée et très ambiancée.

Après un petit déjeuner copieux, ils ont pris la direction des champs de thé, sous la houlette de Damien Blue et de T-Son qui les renseignaient sur tout en répondant aimablement à leurs questions. Passés les champs de thé de la CTE, le monument du Cinquantenaire de l’Indépendance et de la Réunification a été visité. Séance de photos souvenirs ; rigolades ; taquineries ont meublé cet épisode. 

Pour terminer en beauté, ils ont eu droit à un passage chez Damien Blue qui est par ailleurs artiste-plasticien. Ce dernier a eu le plaisir de les recevoir et de leur partager son art. Après la petite séance de question-réponse accompagnée de blagues, le petit groupe a repris le chemin dans une ambiance fraternelle et très amicale qui a fait un grand bien qui aux candidats de l’édition 2014.

 


Njohreur et Annie Anzouer pour clôturer le show

Après un passage très apprécié de la jeune génération, les deux lions de la musique camerounaise ont clôturé le show à Tiko devant un public qui en redemandait davantage !

D’abord Njohreur Tiger, artiste de renom, n’a pratiquement pas eu besoin de chanter pour voir la masse populaire prendre d’assaut le podium et envahir jusqu’au débordement les agents de sécurité ; sa seule présence était déjà un aimant à humain assez puissant pour captiver les fans et consommateurs de Mützig.

Après « Mulemba », ce sont plusieurs titres de son répertoire qu’il a chanté en chœur avec le public qui se voyait même déjà lui arracher les vêtements. Même le maire de la commune de Tiko a eu droit à quelques minutes de gloire pendant lesquelles il a pu fredonner avec l’artiste un titre. Le public témoin a immortalisé ce moment épique avec des appareils photos et téléphones.

Après Njohreur, la Sexy Mummy est montée sur la scène. Tout comme son prédécesseur, elle a drainé un monde fou qui dansait partout. L’esplanade de la mairie de Tiko s’était métamorphosée en dancefloor géant. Quelques-uns ayant réussi à monter sur scène se sont prêtés au jeu de distribution de billets et ont accompagné Annie Anzouer dans ses pas de danse. L’ambiance était à son summum à Tiko.  

 

Les artistes urbains mettent l’ambiance en boisson

Maahlox et Duc-Z ont réussi à créer une frénésie sans précédent en entonnant respectivement leurs titres « La bière c’est combien ici » et « Je ne donne pas le lait ».

Esplanade de la mairie de Tiko. Il est 21 heures le 19 octobre 2014 lorsque l’artiste Maahlox, monte sur scène. Après quelques phrases aguichantes à l’endroit du public, il plonge droit dans le sujet en entonnant ses titres. Le public de Tiko apprécie et acquiesce. Homme de show augmente la température de l’ambiance en livrant un titre qui était comme attendu par tous : « La bière c’est combien ici ? » Et bien sûr tout le monde, d’une seule voix, a répondu : « 500 Fcfa », bouteille levée en plus. Et lorsqu’il a lancé : « augmentez le prix… » ; le public a répondu : « on va seulement boire !!! » Après une dizaine de minutes intenses entre Maahlox et les consommateurs, le relais a été passé à Duc-Z.

Ce dernier, avec le même engagement que son camarade qui l’a précédé, a bercé Tiko dans son « Africa Mamy ». Il a continué aussitôt dans le registre de la boisson en promettant qu’il ne « donne pas le lait » puisqu’il y avait de la Mützig sur les tables. Raison bien évidente. Puisque la boisson était l’hymne de Duc-Z et de Maahlox, les fans quant à eux ont passé des moments très ambiancés et ont continué de valser même après le passage des deux chanteurs urbains.

 

Les lauréats de Mützig Star assurent à Tiko

Chacun d’entre eux a mit l’ambiance et marqué la soirée d’avec un show propre à lui.

C’est Kimbi Emmanuel (alias Kimanuel), vainqueur de l’édition 2012 de Mützig Star qui a performé sur le podium avec ses danseurs emblématiques notamment le parfait sosie de Flavour (chanteur nigérian) ; le dénommé Shakira qui comme la musicienne colombienne esquissait des coups de reins incroyables et enfin, Bébé Mützig, 7 ans seulement et déjà excellente danseuse. Ils ont tous les 4 mis en feu Tiko avec le titre « Cameroun na hélélé ». La distribution d’argent (farotage) n’a cessé qu’à la fin du titre qui s’est également vu acclamer vivement. 

Guizo l’Amour, le lauréat de 2007, après sa prestation appréciée à l’étape de Loum, a remis cela. Même show mélodieux et même mimiques drôles pour un déclenchement de bonne humeur, Guizo a assuré ! Même descendu de la scène, il recevait encore des vivats et félicitations de toutes parts.

Le troisième qui s’avère désormais être un poids lourd parmi les lauréats de Mützig Star, c’est Dynastie le Tigre. Le jeune artiste qui a créé un show très particulier unissant danse-comédie-bagarre mimée a encore une fois mis tout le monde d’accord avec ses danseurs. Il n’aura eu besoin que d’exécuter « Wokoloo », son titre phare pour que cris et extases s’empare du public. Après une dizaine de minutes très animées ponctuées par des applaudissements à tout rompre, Dynastie le Tigre et ses danseurs ont quitté la scène, laissant le public amplement comblé.

 

T-Son, maître du podium de Tiko

Il a indiscutablement mis ses rivaux en difficulté en s’offrant la note de 12,5 devant un public venu massivement le soutenir.

Le candidat T-Son [MÜT 5], auteur du titre « One Day » a connu un jour mémorable le 19 octobre à l’esplanade de la mairie de Tiko. Sa prestation aura été la meilleure devant le jury, les spectateurs et les consommateurs venus nombreux soutenir la compétition. T-Son, candidat de la Région du Sud-Ouest, n’était le seul à avoir été soutenu dans cette région. Damien Blue, deuxième ambassadeur du Sud-Ouest, a aussi été encouragé, bien qu’il eût terminé 5e avec son titre très intéressant « Angale ». T-Son cependant a réussi à décrocher des consommateurs de leurs chaises si bien qu’ils ont transformé quasiment toute la zone en piste de danse ; l’accompagnant sans cesse dans ses refrains.

Le jury constitué de professionnels de l’art musical, affichait comme acteurs : Annie Anzouer ; G. Ellessa ; Jacqueline Nguetzou ; Djoumbi Achille et Emmanuel Bidjeke. Ils ont eu la lourde responsabilité d’évaluer les prestations et de départager les challengers. 

Mais en marge du travail du jury, les fans qui en parallèle notent les candidats sur la page Facebook officielle de Mützig, jouent un grand dans leur réussite.  

L’étape de Tiko a respectivement laissé au classement final le listing suivant :

2e : Manojo [MÜT 2] avec 11,6

3e : Ajame [MÜT 3] avec 11,5

4e : Jean-Didier [MÜT 4] avec 10,85

5e : Damien Blue [MÜT 6] avec 10,6

6e : La Guehoad [MÜT 8] avec 9,6

7e : Oscar Molongo [MÜT 1] avec 9,6

8e : Melchi [MÜT 7] avec 9,1