Mawo Jean : « Tous ont été meilleurs »

Président du jury des présélections Mützig Star 2014, il revient sur le choix des trois candidats plébiscités.

Qu’est-ce qui a particularisé le vote ?

Selon les critères des Brasseries du Cameroun, il y a trois jurys et vous savez que les notes sont tellement différentes et chacun donne sa note puis nous faisons la synthèse. Donc, ce n’est pas un fait du hasard car les résultats montrent que nous sommes conscients de ce que nous faisons, ni de la personne physique, ni du folklore, ni de la corruption mais c’est du réel. Et quand le public apprécie, ça veut dire que c’est du réel.

Pourriez-vous revenir sur le choix de ces candidats présélectionnés ?

Tous ont été meilleurs. Mais parmi les meilleurs, il y en a qui le sont plus encore. Le candidat qui est sorti premier (Ebenezer  Boundja) a été le meilleur d’entre eux tous. Aussi, pour la suite, il doit continuer à améliorer sa chanson, parce qu’il y a toujours des choses à améliorer.


Dina Michou et Marco Feeling doublent l’ambiance

L’ambiance ! Un mot juste pour une circonstance idoine. Après que les candidats eussent challengé aux présélections de Bépanda 3 Baham, deux artistes ses sont relayés sur scène pour accroitre le tempo et malgré la pluie, personne n’a manqué cela.

Ancien candidat de Mützig Star, Cyrille Nlend alias Marco Feeling est d’abord monté sur le podium. Seul ou avec ses deux compagnons danseurs de Makounè, ils ont usé d’un déhanchement accompagné de délicats jeux d’épaule et de jambe qui ont mis plusieurs personnes hors d’eux. Le must était l’adhésion totale de plusieurs compatriotes à cette danse ethnique du Littoral.

Le show était incomplet. Dina Michou, vainqueur de l’édition Mützig Star 2005 est monté à son tour prodiguer conseils aux candidats. Ensuite, comme eux, se mettant dans la peau du candidat qu’il eût été 9 ans plus tôt, il s’est présenté et a esquissé deux de ses chansons. Bépanda 3 Baham était monté au créneau ! Plusieurs n’ayant pas résisté à l’envie de trémousser se sont retrouvés sur le podium ! Résultat ? De l’Ambiance mütziguement doublée !

Zanga Hervé Daddy : « J’ai travaillé, Dieu a bénit mes efforts et le jury a apprécié »

Numéro 1 des présélections au carrefour EMIA du 15 Juin 2014, Zanga Hervé Daddy dit « Daddy du Pays » ou [Mut 17] revient sur ce qui lui a permis d’occuper le fauteuil de leader de cette étape de Mützig Star.

Qu’est-ce que cela fait à « Daddy du Pays » d’être retenu comme le premier candidat de cette étape ?

Je suis très content du rang que j’ai occupé ce soir. C’est Dieu seul qui donne. Car j’ai travaillé, Dieu a bénit mes efforts et le jury a apprécié. C’est tout cela qui a favorisé ma distinction de numéro 1 à cette étape.

Pouvez-nous rappeler le titre qui vous permis d’être numéro 1 ce soir ?  Et pourquoi ce titre ?

La chanson qui m’a fait gagner la première place ce soir est intitulée « Cameroun, quel avenir ! ». Dans cette chanson, je prône l’évolution, l’avancement et le développement de notre pays car sans le travail notre pays ne peut pas se développer. En fait, j’ai fait cette chanson pour interpeller les camerounais à la reconstruction des valeurs de notre pays car le mensonge, la corruption, le vol et bien d’autres maux minent notre pays.

Etes-vous à votre première participation du Mützig Star ?

Oui,  Je suis à ma toute première participation à cette compétition de Mutzig Star.

Dès votre première prestation, vous occupez le haut du tableau des présélections, que peut dire Daddy du Pays à ceux qui aimeraient faire comme lui ?

Simplement, ce que je peux dire à ceux qui m’apprécient de près ou de loin, est que c’est le travail qui paye. Sans travailler le pays ne peut pas avancer.  Je dis la vraie magie c’est le travail. Dans la musique que nous faisons il faut beaucoup plus mettre l’accent sur le travail afin de parvenir à un bon résultat.   

 

Présélection réussie à Bépanda 3 Baham

Le verdict était unanime et sans appel à Bépanda 3 Baham le 06 juillet 2014. Si sur 15 compétiteurs présentés, les nommés Ebénézer Boundja, Zangue Christian et Ngatcheu Félix ont su ravir les trois places disponibles c’est parce qu’ils ont convaincu le jury d’avec leurs messages (respectivement l’hommage à une mère pour le premier et la dénonciation de la corruption pour les deux autres).

Ils ont séduit d’avec leur chorégraphie le public qui le leur a rendu avec l’applaudimètre. Ils ont fusionné avec l’orchestre ; ce qui a donné des mélodies belles à ouïr (respectivement du makossa ; du reggae et la salsa).

Aucune jalousie, aucune rancœur, mais plutôt de l’approbation chez les autres candidats qui pour la plupart reconnaissaient que le trio final était méritant. Ebénézer Boundja a donc glané la note de 13/20 tandis que Zangue Christian a obtenu 12,06/20 et Ngatcheu Félix, 12/20.

Vince Djeukouan : «  les candidats se sont bien débattus »

Responsable à la SABC et par ailleurs président du Jury lors des présélections de MützigStar au carrefour EMIA le dimanche 15 juin 2014, Vince Djeukoua livre ses appréciations par rapport à la prestation des différents candidats.

Comment avez-vous appréciez la performance des candidats à cette étape des présélections ?

Il faut dire que les candidats se sont bien débattus sauf qu’on a manqué d’originalité. On a eu l’impression qu’ils venaient un peu en ballade. Seulement aujourd’hui le public a été unanime et on a pu tirer les meilleurs du lot sur le plan qualité car ils ont produits des œuvres assez originales et nous pensons que ces candidats pourront faire long feu dans cette compétition.

Une lourde responsabilité incombe à un jury de départager les candidats à une compétition, pouvez donner la note des trois candidats retenus ?

Les membres du jury, après la mise en commun de leur appréciation, ont pu se rendre compte au final que, le candidat [Mut 17] dont le nom est  Zanga Hervé Daddy est classé premier de l’étape avec un total de 43/60. Il est suivi de Vepowouo Melchi, correspondant au [Mut 8] avec une note de 42/60 et enfin, le [Mut 4] de son nom Tsoungui, est troisième avec une note de 41/60.

Parlant justement de ces candidats, pensez-vous qu’ils puissent mettre long feu dans cette compétition ?

Effectivement, ces trois candidats sont ceux qui sont sortis du lot de par leur originalité contrairement à beaucoup d’autres qui semblaient être venus en aventure.

L'on remarque d’après le résultat des candidats retenus que le classement a été serré, y a-t-il eu des candidats en dessous de la moyenne ?

Naturellement, on ne saurait avoir des forts sans avoir les faibles ; ainsi est fait le monde. On a eu des candidats qui ont totalisé la note de 20/60. C’est la triste réalité qui montre encore le fossé qui existe entre ceux qui sont venus pour la compétition et ceux qui ont pris la compétition à la légère.